Saveurs des Charentes et du Périgord 

Des huîtres des îles aux truffes noires du Périgord, appréciez toutes les saveurs de la cuisine charentaise. Chaque étape de la Flow Vélo® vous réserve une surprise gustative à laquelle vous ne pourrez résister ! Découvrez les recettes de la mer, les spécialités du terroir charentais et les délicieuses gourmandises du pays …

La cuisine de la mer

Sur les sentiers cyclables du littoral, l’air iodé vous ouvrira l’appétit. Huîtres des îles ou de Marennes-Oléron, langoustines de la Cotinière, bulots, coques, amandes et palourdes viendront composer un succulent plateau de fruits de mer. 

En été, c’est la saison des moules de bouchot. Dégustez les moules à la marinière ou en mouclade, avec de la crème et du curry, et… un verre de vin blanc charentais, bien sûr ! 

En Charentes, on cuisine la marée du jour : bar, maigre et dorade sont les icônes de la pêche de ligne. Savourez-les avec des pommes de terre de l’île de Ré et quelques brins de salicorne. Les enfants préfèreront la sole meunière ou des céteaux en friture.

Connaissez-vous la chaudrée, ce plat traditionnel à base de différentes sortes de poissons ?

Il était confectionné autrefois, avec du fretin, petits poissons qu’on ne pouvait préparer seuls. La chaudrée fourasine, laquelle tient son nom de la ville de Fouras, est composée d’anguilles et de seiches. 

La cuisine gourmande

À l’heure du goûter, que diriez-vous d’une bonne galette charentaise ? Façonnée avec du beurre des Charentes, elle est exquise fourrée à la myrtille ou parsemée de quelques pépites d’angélique.

Le fromage de chèvre de Poitou-Charentes se retrouve à toutes les tables. Il s’accommode même en dessert avec le tourteau fromager, ce gâteau rond à la croûte noire caractéristique.

Plus traditionnelle, la fameuse caillebotte est un caillé de lait de vache ou de brebis que l’on déguste avec quelques cuillérées de sucre ou de miel du pays. La jonchée, enveloppée de pailles de joncs tressées, en est la variante saintongeaise, parfumée à l’amande.

Du côté d’Angoulême, vous ne pourrez résister aux savoureuses cornuelles, un gâteau triangulaire parsemé de grains anisés. À l’heure du café, croquez dans une Marguerite au chocolat, spécialité angoumoise créée en 1876 en hommage à Marguerite d’Angoulême.

La noix du Périgord, cultivée depuis le 19e siècle bénéficie d’une Appellation d’Origine Contrôlée. Son terroir s’étend sur quatre départements dont la Charente et la Dordogne. Elle est délicieuse accompagnée d’une reinette de Saintonge, l’une des plus anciennes variétés de pommes qui était appréciée dès le 10e siècle.

La cuisine du terroir

En pédalant vers les terres, la cuisine révèle ses arômes de campagne, mariant les produits issus de la nature à des viandes élevées dans les prairies bocagères.

La côte de veau de Chalais parfumée au safran charentais, servie avec des carottes de Jarnac, est un plat savoureux à l’heure du déjeuner. L’agneau diamantin de pré-salé se dégustera avec des mojhettes de la vallée de l’Arnoult, délicieux haricots blancs mitonnés.

Pour le dîner, le chapon de Barbezieux, spécialité locale depuis le Moyen Âge, est un mets d’exception que l’on pourra associer à la truffe noire du Périgord. Quant à la cagouille, l’escargot charentais, on la savoure à toutes les modes, en salade ou en omelette : les recettes sont innombrables !

La cuisine périgourdine est réputée pour son foie gras d’oie ou de canard. Il se présente sous différentes formes : entier, frais ou mi-cuit. L’IGP "Canard à Foie Gras du Sud- Ouest Périgord" en garantit l’origine et la qualité.

Le grillon charentais, sorte de rillettes du pays, se dégustera sur une belle tranche de pain de campagne au cours d’un pique-nique au bord de l’eau. Le melon charentais s’apprécie en entrée comme en dessert. On l’aime avec un petit verre de pineau des Charentes bien frais, que l’on verse dans le creux d’un demi-melon. 

Certains ajouteront une pincée de fleur de sel de l’île de Ré ou d’Oléron pour accentuer son délicat parfum.