La vallée de la Charente

de Rochefort à Angoulême

Laissez-vous guider par le flot de la Charente qui vous suivra tout au long de la Flow Vélo®. Fil conducteur d’une grande partie de l’itinéraire, le fleuve vous mènera d'Angoulême à l'estuaire de la Charente, en passant par les villes d'Art et d'Histoire de Cognac, Saintes, Rochefort...

Sur le sillage des gabarriers 

La Charente est navigable à partir d'Angoulême, point de départ d'une itinérance qui flirte avec le fleuve que François 1er qualifiait de plus beau ruisseau de son royaume. C'est l'occasion de visiter le musée du papier installé dans les anciennes papeteries Le Nil. Les bâtiments, construits sur la Charente, abritent un centre d’interprétation consacré à l’industrie liée au fleuve Charente. Avant de démarrez votre itinéraire dans la vallée de la Charente, pourquoi ne pas s'offrir une croisière-déjeuner à bord de la Reine Margot.

Sur les berges de la Charente, ne manquez surtout pas le village gabarrier de Saint-Simon, situé entre Angoulême et Jarnac : une escale incontournable pour découvrir la maison des gabarriers, véritable mémoire de l’histoire de la batellerie et du commerce fluvial.

Autrefois, les gabarres étaient destinées au transport des marchandises sur la Charente. Ces bateaux de bois à fond plat pouvaient naviguer avec un faible tirant d’eau et porter un maximum de charge. Elles transportaient vers la mer des canons provenant de Ruelle-sur-Touvre pour armer les célèbres forts du littoral charentais. La remonte concernait quant à elle, le sel ou les produits des colonies tels les épices, le sucre et le café. Aujourd'hui, les répliques de ces gabarres du 19e siècle offrent de bien belles promenades fluviales et ressourçantes, au départ de Saint-Simon, sur La Renaissance ou au départ de Saintes.

Autre embarcation : à Saintes, Le Bernard Palissy III, est le premier bateau de croisière électro-solaire. Il permet de monter quelques vélos à son bord. Pourquoi ne pas profiter d’une croisière sur la Charente entre Saintes et Saint-Savinien ?

Villages pittoresques en Saintonge romane

Entre Saintes et Tonnay-Charente, la vallée est bordée de villages pittoresques, dont l’exploitation des carrières de pierre calcaire en ont fait toute la richesse. La Pierre de Crazannes, les Lapidiales de Port-d’Envaux ou le château de Taillebourg séduiront autant les amateurs d’architecture que les amoureux de nature. 

Petite Cité de Caractère, le village de Saint-Savinien promet une escapade bucolique le long de ses berges fleuries. Les maisons « les pieds dans l’eau », aux façades de pierre et toits orange, témoignent encore de l’époque florissante du commerce fluvial. Du quai des Fleurs aux ruelles du vieux quartier, prenez le temps de flâner dans ce village tout droit sorti d’une carte postale. 

 

De Tonnay-Charente à l'estuaire

À quelques encablures de Rochefort, la petite ville de Tonnay-Charente, adossée à la falaise ets bien vite repérable avec son majestueux pont suspendu qui s’élève à vingt-trois mètres de hauteur. Autrefois, l’activité portuaire y était florissante. On imagine déjà les gabarres livrer le papier d’Angoulême, les vins et alcools de Saintonge ou la pierre blonde des carrières de Saint-Savinien-sur-Charente. 

L'air marin, se fait sentir. De nouveaux paysages apparaissent : magiques ! Vous entrez sur les chemins de l'estuaire qui peut aussi se découvrir en croisière au départ de Rochefort, port d'attache de la célèbre frégate de Lafayette L'Hermione.

Ce large estuaire a fait l’objet d’une protection rapprochée du temps du Roi-Soleil. C’est ici, à l’entrée de la Charente que les navires de la marine royale, fraichement sortis du port militaire de Rochefort étaient armés avant de quitter la rade. Le fort de la Pointe et le fort Lupin, à l’embouchure de celle-ci sont les exemples parfaits du système de défense dessiné par Vauban. 

L'océan Atlantique à quelques encablures se fait sentir. L'ai marin chatouille les narines. Vous voici à Fouras, prêts à embraquer pour l'Ile d'Aix, dernière escale de cet itinéraire au long cours.