Quel matériel pour dormir en camping lors d'un voyage à vélo ?

Depuis quelques années, le voyage à vélo fait de plus en plus d’adeptes en France. La Flow Vélo, entre Thiviers et l’Île d’Aix, voit le nombre de cyclotouristes augmenter d’année en année. Lorsque l’on fait une randonnée cyclo sur plusieurs jours, il y a deux solutions pour l’hébergement : logement en dur (hôtel, chambres d’hôtes, gîtes…) ou faire du camping. Pour la deuxième possibilité, l’organisation ainsi que la logistique est plus contraignante mais la liberté est totale ! À vous les nuits à la belle étoile dans votre tente. Chaque nuit en extérieur vous rapproche un petit peu plus de la nature. Mais la question qui se pose est : comment s’équiper lorsque l’on dort en camping ? 

#1 Les sacoches de vélo et la remorque pour une cyclo rando

Lorsque l’on part en vélo trip, il faut que sa monture soit équipée comme il faut pour supporter l’ensemble du matériel que vous allez transporter. Vous aurez donc deux possibilités : utiliser des sacoches vélo ou prendre une remorque. Certains cyclotouristes sont des fervents défenseurs des sacoches tandis que d’autres ne changeraient leur remorque pour rien au monde. Nous vous laissons le loisir de vous faire votre avis sur la question. 

Concernant la sacoche vélo, il y a de multiples options. Vous pouvez accrocher vos sacoches où bon vous semble : arrière, avant, sur le guidon, au-dessus de la selle… Le plus important étant de bien équilibrer son vélo. Rouler avec un vélo qui n’est pas bien équilibré est à la fois fatiguant, peu confortable et surtout dangereux. 


Si vous décidez d’acheter une remorque, vous pourrez mettre tout votre matériel dedans. La plupart des remorques ont une capacité de stockage de plus de 90 litres. Largement suffisant pour un itinéraire sur quelques jours. Pour La Flow Vélo, pas besoin de prendre une remorque avec amortisseur. Un modèle monoroue classique sera très bien. 

 

#2 Le matériel pour passer une bonne nuit et recharger les batteries 

L’une des règles n°1 du voyage à vélo est de ne pas être surchargé. Vous devez donc avoir du matériel léger qui prend peu de place. La tente, le matelas et le sac de couchage sont très certainement les trois éléments les plus volumineux. Optez donc pour des modèles ultra lights. Certaines tentes 2 places ne dépassent pas les 1,5 kg par exemple. 


Pensez également à choisir un duvet suffisamment chaud. Il vaut mieux avoir trop chaud que froid la nuit. Concernant le matelas, il doit vous isoler du sol pour éviter de ressentir l’humidité. Il existe des matelas autogonflants pour ceux et celles qui veulent économiser de l’énergie en arrivant au campement. 


Autre élément important : la lampe frontale. Elle vous servira lorsque vous vous réveillerez la nuit mais également si vous rencontrez un problème technique de nuit. Inspecter dans la pénombre son vélo avec une frontale est plus pratique qu’avec son téléphone portable. Pensez également à acheter quelques piles AAA de rechange (au cas où). 

#3 Le matériel pour cuisiner

Si vous souhaitez économiser un peu d’argent en vous cuisinant vos repas le soir, la popote du randonneur est indispensable. Couverts, assiette, casseroles. Le tout en 1 est parfait pour optimiser l’espace. Vous devrez également vous équiper d’un réchaud et d’une bombonne de gaz. Le reste, c’est à vous de voir : verre, tasse, bouteille isotherme… Chaque personne fait en fonction de ses besoins. Mais encore une fois, n’oubliez pas la règle N°1 du voyageur à vélo : le poids est l’ennemi du cycliste. 


Une fois équipé, il ne vous reste plus qu’à profiter de La Flow Vélo le temps d’un week-end ou d’une semaine.