Alimentation et hydratation

Pour bien pédaler et ne pas ressentir de coup de pompe au milieu du parcours, vous aurez besoin d’énergie. Avant de quitter votre point de départ le matin, faites toujours le plein. Selon les zones que vous traversez ou les horaires d’ouverture des commerces, il peut parfois être difficile de se ravitailler où on l’avait prévu ! 

Tout au long du parcours, pensez à bien vous alimenter et à vous hydrater. La crise d’hypoglycémie ou la déshydratation arrivent plus vite qu’on ne le pense. Si vous manquez d’eau et que vous ne trouvez ni toilettes publiques, ni aire de pique-nique équipée, les cimetières sont souvent la solution. On y trouve toujours un point d’eau. N’hésitez pas non plus à frapper aux portes que vous croisez. On vous refusera rarement un verre d’eau.


Un panier équilibré et fourni pour les pauses

•    Des en-cas adaptés à l’effort 
•    S’hydrater régulièrement : eau et jus de fruits pur jus
•    S’alimenter pendant la promenade : fruits secs (raisin, amandes, noix, noisettes…), fruits de saison (pomme, pêche, poire, abricot…), barre de céréales…

 

Un pique-nique équilibré 

•    Des féculents pour apporter l’énergie nécessaire (pain, salade de riz ou de pâtes),
•    Des protéines pour aider vos muscles (jambon, œuf dur, thon…),
•    Des légumes et des fruits riches en vitamines, fibres, eau et sucre (carottes, tomates, concombre, melon…)
•    Des produits laitiers pour l’apport en calcium (yaourt, fromage)